Je fais attention aux pigeons

Dans la rue, personne ne leur prête attention et beaucoup sont affolés. On ne peut pas être antifasciste aujourd’hui et ne pas se sentir concerné par le sort des pigeons dans les villes, particulièrement à Paris !

La prochaine fois que tu sors, regarde par terre, fais attention, contourne les pigeons, laisse-les passer. Ne reste pas indifférent à leur situation.

C’est cela aussi l’antifascisme : une culture progressiste qui englobe tous les aspects de la vie.

%d blogueurs aiment cette page :