Manifestations réactionnaires et fasciste ce samedi en IdF, 2de partie

3evoie-04Samedi dernier, une manifestation fasciste à l’appel de l’organisation Troisième voie a eu lieu à Paris. Quelques centaines de fascistes ont défilé d’Odéon au Panthéon sous le mot d’ordre « Tous unis contre l’impérialisme ». De nombreuses organisations ont soutenu l’initiative que ce soit par communiqué ou en faisant le déplacement : des organisations françaises comme le Lys Noir, le Front de patriotes, la Nouvelle Droite Populaire, le GUD (Groupe Union Défense), Réseau France Nationaliste, l’organisation belge Nation, les italiens de Sinistra Nazionale, ainsi que des militants « patriotes » serbes, syriens.

Tous se sont réunis se sont retrouvés pour manifester contre l’impérialisme, du moins comme ce qu’ils considèrent être l’impérialisme. Tous se sont ainsi retrouvé pour célébrer le nationalisme, face à l’impérialisme, dans leur vision fasciste des choses. Des pancartes à l’effigie de Chavez, Poutine, Draza Mihailovic (nationaliste serbe, commandant des Tchetniks durant la seconde guerre mondiale « Pour le roi et la patrie »), ou encore Bachar El-Assad ont donc logiquement été brandies, dans une démarche fasciste et pseudo-anti-impérialiste célébrant la nation face à cet « impérialisme ».

La proposition stratégique du fascisme : le repli nationaliste

Troisième voie n’a pas « simplement » célébré la France de manière nationaliste, elle a défendu une des thèses du fascisme en France, celle du « un pays, une nation » violemment opposé à tout métissage. C’est pour cette raison que des soutiens au président syrien Bachar El-Assad ont pu se retrouver côte à côte avec des nationalistes de plusieurs pays, que des dirigeants comme Poutine et Chavez ont été salué.

C’est de la même manière que Serge Ayoub a pu qualifier la France de puissance impérialiste et prenant pour exemple la mort de Khadafi et l’intervention en Lybie : Troisième voie se situe dans cette ethno-différentialisme du « un pays, une nation ». Et il n’y au final aucune attaque contre l’impérialisme français et ses interêts qu’il défend notamment en Afrique avec des groupes monopolistes comme Areva, par exemple.

En apparence, dans ses discours, les fascistes de Troisième voie luttent contre l’impérialisme, mais au final ils servent les interêts de l’impérialisme français et de sa frange la plus agressive.

3evoie-01

Le Qatar et l’Arabie Saoudite sont aux yeux de Serge Ayoub « les pires, les plus vils, les plus corrompus » parmis les « têtes de l’hydre » impérialiste. Il n’a pas tort lorsqu’il dit que ces deux pays financent des islamistes, mais il faut une démagogie fasciste pour affirmer qu’ils le font pour retourner des pays, déstituer des gouvernements pour assoir les interêts. Il faut refuser de voir que ces deux pays servent en défintive les pays impérialistes comme la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, les USA…sans eux, et sans leur pétrole, ces pays ne peuvent rien.

Il faut être un fasciste français défendant son propre impérialisme pour refuser de voir que parmi les islamistes financés, certains mouvements servent les interêts de l’impérialisme français, et que de grandes entreprises françaises ont des liens importants avec ces pays.

A nouveau, ce qui est mis en avant est le repli nationaliste comme seul rempart face à la misère et à l’impérialisme. Pourtant, lorsque les fascistes appelent à se repli, il s’agit d’une mise en avant d’une autre voie pour l’impérialisme, une voie plus agressive, plus…fasciste.

La « finance mondiale »

3evoie-02S’il est un point qui fait l’unanimité, c’est bien la critique de la « finance mondiale » : la City, « l’Amérique de Wall Street », la FMI qui « du fond de son bureau, dicte sa loi à tous les peuples », etc. C’est-à-dire les puissances l’argent, puissances apatrides. C’est dans ce sens que l’impérialisme est décrit comme ce qui s’oppose par essence à la nation. Et c’est dans ce sens que tout cet anti-impérialisme fasciste a pour but de détourner les masses d’une véritable compréhension de ce qu’est l’impérialisme, et de la même manière ce qu’est le fascisme.

On comprend alors très bien que derrière leurs mots d’ordres parfois divergents (lutte « contre l’impérialisme américain », lutte « contre tous les impérialismes », lutte « contre l’impérialisme ») tous les fascistes de samedi partagent une même base idéologique : un faux anti-capitalisme dont l’antisémitisme est un des principaux moteurs idéologiques.

En réalité tout cela est conforme à l’essence même du fascisme en tant que mouvement qui ne se soucie que peu de la cohérence : l’important est de mobiliser derrière la nation et en définitive la frange la plus agressive de l’impérialisme français.

Le fascisme n’a pour but de défendre le peuple et les travailleurs, le fascisme c’est la guerre : à l’intérieur contre les personnes qualifiées de faibles, les ennemis de la nation, etc., et l’extérieur pour défendre ses interêts impérialistes contre les puissances concurrentes.

«L’évident succès de la manifestation contre tous les impérialismes a vu naître l’union sacrée de tous les peuples contre la tyrannie de la finance mondiale.

Parce que nous avons bien compris que l’OTAN et les puissances occidentales ne livrent plus des guerres que pour servir les intérêts de la minorité de possédants qui opprime les peuples du monde.»

3evoie-03

Lutte contre le mariage homosexuel et fascisme

Profitant de la vague ouverte par l’opposition au mariage homosexuel portée par Frigide Barjot et sa « Manif pour tous », des organisations fascistes ont donc décidé de défilé dans Paris. Comme nous l’avons souligné, tout le mouvement d’opposition donne une tribune majeure au fascisme lui permettant de se contruire et se développer sur le terrain de l’homophobie. Le thème de samedi ne concernait pas la mariage homosexuel, mais c’est le propre du fascisme d’essayer, de multiplier les intiatives jusqu’à la prise du pouvoir. Cette opposition profite objectivement au fascisme qui n’attend pas pour chercher à aller de l’avant et exprimer sa démagogie.

Face au faux anti-impérialisme fasciste, éduque-toi, instruis-toi ! Ne fais aucun compromis !

Rejoins l’Action Antifasciste, adopte un style antifasciste à l’opposé de la barbarie fasciste !

À propos de partisans

Un groupe de l'Action Antifasciste en Ile de France

Publié le 10 février 2013, dans Actu, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur Manifestations réactionnaires et fasciste ce samedi en IdF, 2de partie.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :